« Nous formons une nation et la conscience que nous avons d'être une nation est antérieure à 1867 », a déclaré le premier ministre Philippe Couillard jeudi en Chambre en s'adressant aux Québécois, dans la foulée de la présentation de sa nouvelle politique d'affirmation nationale. 
 
Le débat constitutionnel a ainsi repris sa place à l'Assemblée nationale jeudi matin après une longue absence. En ce 150e anniversaire de la Confédération, le gouvernement Couillard veut en effet relancer les pourparlers, selon un document de 200 pages obtenu par La Presse canadienne avant sa diffusion jeudi après-midi.